1974 – 2010

Poetry / Poésie

Auntie Bella sent us a message today : a wonderful poem from Rudyard Kipling. Here it is, with the French translation (one by Google and the other by André Maurois)

Tata Bella nous a envoyé un message aujourd’hui : un poème magnifique de Rudyard Kipling. Le voici, avec la traduction française (l’une par Google, l’autre par André Maurois)


If (Rudyard Kipling – 1910)

If you can keep your head when all about you
Are losing theirs and blaming it on you;
If you can trust yourself when all men doubt you,
But make allowance for their doubting too;
If you can wait and not be tired by waiting,
Or, being lied about, don’t deal in lies,
Or, being hated, don’t give way to hating,
And yet don’t look too good, nor talk too wise;

If you can dream – and not make dreams your master;
If you can think – and not make thoughts your aim;
If you can meet with triumph and disaster
And treat those two imposters just the same;
If you can bear to hear the truth you’ve spoken
Twisted by knaves to make a trap for fools,
Or watch the things you gave your life to broken,
And stoop and build ’em up with wornout tools;

If you can make one heap of all your winnings
And risk it on one turn of pitch-and-toss,
And lose, and start again at your beginnings
And never breath a word about your loss;
If you can force your heart and nerve and sinew
To serve your turn long after they are gone,
And so hold on when there is nothing in you
Except the Will which says to them: “Hold on”;

If you can talk with crowds and keep your virtue,
Or walk with kings – nor lose the common touch;
If neither foes nor loving friends can hurt you;
If all men count with you, but none too much;
If you can fill the unforgiving minute
With sixty seconds’ worth of distance run –
Yours is the Earth and everything that’s in it,
And – which is more – you’ll be a Man my son!

Si (Traduction Google + The Wonder Factory)

Si tu peux garder ta tête quand tous autour de toi
perdent la leur et mettent le blâme sur toi;
Si tu peux avoir confiance en toi tandis que chacun doute,
Mais aussi tenir compte de leur doute;
Si tu peux attendre et ne pas être fatigué par l’attente,
Ou, entendant mentir, ne pas persister dans le mensonge,
Ou, étant haï, ne pas donner dans la haine,
Et pourtant, ne pas avoir l’air trop beau, ni parler trop sagement;

Si tu peux rêver, – sans faire des rêves ton maître;
Si tu peux penser – et ne pas faire des pensées ton but;
Si tu peux rencontrer le Triomphe ou bien le Désastre
Et traiter ces imposteurs de la même façon;

Si tu peux supporter d’entendre la vérité que tu as dite

Déformée par des gueux pour exciter des sots,
Ou voir casser tout ce que tu as donné à ta vie,
Et te pencher et les reconstruire avec des outils usés;

Si tu peux faire un tas de tous tes gains
Et tout risquer sur une partie,

Et perdre, et repartir comme à tes débuts
Et ne jamais dire un mot de ta perte;
Si tu peux forcer ton cœur et des nerfs et des tendons
Pour servir ton tour longtemps après qu’ils soient partis,
Et que tu tiennes bon quand il n’y a rien en toi

Hormis la Volonté qui leur dit: “Tiens bon!”

Si vous pouvez parler avec les foules et garder votre vertu,
Ou marcher avec les rois – ni perdre le sens commun;
Si ni ennemis ni amis ne peuvent te blesser;
Si tous les hommes comptent pour toi, mais nul par trop;
Si tu peux remplir chaque implacable minute
De soixante secondes de route –
Tienne sera la Terre et tout ce qu’il y a dedans,
Et, – bien mieux – tu seras un homme mon fils!

 

Traduction de André Maurois (1918)

 

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tous jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.

 

Back to home, first ride through Paris / Retour à la maison, première traversée de Paris

Date : 23 septembre 2010

Distance : 10km

Time : 30 minutes (including the picture stop / incluant l’arrêt photo)

Vehicle : the Wondermobile (Diesel Station-Wagon / Avant-garde design / Robotized automatic gearbox / Navigation / special comfort suspension / Subwoofer below the baby seat…) / la Wondermobile (Break Diesel / design avant-gardiste / Boîte automatique robotisée / GPS / suspension confort spécifique / caisson de basse sous siège bébé…)

Enough ! Bring me home ! / Ca suffit ! amenez moi à la maison !

Les Bluets Maternity / Maternité les Bluets

L’Hôpital Pierre Rouques “Les Bluets”

4 rue Lasson 75571 Paris Cedex 12

Téléphone – standard : 01.53.36.41.00

Thank you to the whole team. You have been amazing! Thank to you, Oscar will have had a wonderful start in life !

Merci à toute l’équipe. Vous avez été extraordinaires! Grâce à vous, Oscar aura eu un magnifique départ dans la vie !

We would love to add pictures of the team members to this post. If you have met Oscar and his mum in Les Bluets, please let us a message below and we will answer to you. Nous aimerions ajouter des photos des membres des l’équipe à ce post. Si vous avez rencontré Oscar et sa maman aux Bluets, merci de nous laisser un commentaire (en haut à gauche) et nous vous répondrons.


Keep your head up… / Levez le nez…

“Nous sommes tous dans la gouttière, mais certains d’entre nous regardent les étoiles”

Quotes of the birth day / Citations de naissance

“Your job is to remind me to breathe” / “Ton boulot est de me rappeler de respirer (comme il faut)” :

This quote is related to the first 10 hours, while struggling to resist to the pain increase with the help of the hot bath and the zen breathing technic taught during weeks before the birth. Cette citation est en rapport avec les 10 premières heures, pendant que Maman luttait pour résister à la montée de la douleur avec l’aide du bain chaud et la technique de respiration zen enseignée pendant des semaines avant la naissance.

“Fuck that shit!” / “On emmerde cette connerie!” :

This one is a rebel shout against the idea of nature birth and all the gurus defending it, just after understanding that there were at least 8 hours remaining after the first past 10 hours labor, including 5 in the bathtub ! Celle-ci est un cri de révolte contre l’idée d’une naissance naturelle et les gourous qui la défendent, juste après avoir compris qu’il y aurait encore au moins 8 heures après les premières 10 heures passées de travail, dont 5 dans la baignoire ! 

“Say yes to drugs!” / “Dites oui aux drogues” :

Just after having asked for the epidural and starting to feel the relief… Just après avoir demandé la péridurale et sentir les premiers soulagements…

“If I were to go to the dentist to have a tooth pulled, I would insist on anesthetic, what made me think I would want to deliver another human being without it! It’s like pulling a thousand teeth!” / “Si je devais aller chez le dentiste pour me faire arracher une dent, j’insisterais pour avoir une anésthésie, qu’est-ce qui m’a fait penser que je pourrais accoucher d’un autre être humain sans ça! C’est comme si on t’arrachait un millier de dents!”

“It sounds like christmas when you receive a huge gift!” / “On dirait Noël quand tu reçois un cadeau énorme!” :

Quote said under post-operatory drugs effects – no memory of this one – by the mother having a large smile by holding “the gift from heaven” on her breast… Citation prononcée sous l’effet des drogues post-opératoires – aucun souvenir de celle-ci – par la maman arborant un large sourire en tenant “le cadeau du ciel” sur sa poitrine…

Copyright registration



Maintenance Instructions : the Bath / Instructions de Maintenance : le Bain

Give a bath every day. Better at night when there is no rush.

Soap in the bath every two days (this kind of weird baby soap with nothing inside : extra soft, hypo allerg, no tear soap, no soap !).

Temperature 37.5 +/-0.5 °C

Dip the small stuff slowly inside the water, holding him firmly by the shoulder with his head on your fore-arm.

Gently wash the body using hands only including his armpits, his bum his head and his face (Don’t be afraid to get water his eyes and ears)

Take out and drain. Make sure each single fold is dried.

Dry inside and behind the ear with a small piece of cotton (one piece for each ear that is you can admit not very environmentally friendly…). Make a small rocket with a piece of cotton to clean inside the nose. Clean his eyes with a piece of gauze and liquid stuff we need to buy, always swiping gauze from the outside to the inside, towards the nose (Don’t forget to take pictures of baby screaming and daddy sweating throughout the whole process)

Ask for the mother to clean the umbilical cord while you look through the window wiping away your sweat.

Give him Vitamin K (one syringe dose per weak, each Monday, as long as mummy gives breast) and Vitamin D (4 drops per day, during 18 months)

Donner un bain chaque jour, de préférence le soir lorsqu’on n’est pas pressé.

Mettre du savon dans le bain un jour sur deux (ce genre de savon bizarre pour bébé avec rien dedans : extra doux, hypo allerg, non piquant pour les yeux, sans savon !)

Température 37,5 +/-0,5 °C

Tremper le petit bidule doucement dans l’eau, en le tenant fermement par l’épaule avec la tête posée sur l’avant-bras.

Nettoyer doucement le corps en n’utilisant que les mains, sans oublier les aisselles, les fesses, la tête et le visage (Ne pas avoir peur de mouiller les yeux et les oreilles)

Retirer et égoutter. S’assurer de bien sécher chaque pli.

Sécher l’intérieur  et l’arrière des oreilles avec un petit morceau de coton (un morceau pour chaque oreille, ce qui est il faut admettre peu respectueux de l’environnement…). Faire une petite fusée avec un morceau de coton pou nettoyer l’intérieur du nez. Nettoyer ses yeux avec un morceau de gaze et du liquide spécial à acheter, en frottant toujours de l’extérieur vers l’intérieur, vers le nez (ne pas oublier de prendre des photos du bébé en pleurs et du papa en sueur pendant toute l’opération)

Demander à la maman de nettoyer le cordon ombilical pendant que vous regardez par la fenêtre en tentant de récupérer.

Lui donner de la vitamine K (une dose par semaine, chaque mardi, aussi longtemps que maman donne le sein) et vitamine D (4 gouttes par jour, pendant 18 mois)

Day 2

In the quietness of this calm sunday, having rest and just wanting to kiss him everywhere !
Dans la quiétude de ce calme dimanche, repos et invitation à l’embrasser partout !

Welcome to the world ! / Bienvenue au monde !

Oscar Roland Rudolph Delrieu

was born the 17th of september 2010, at 11:38pm
est né le 17 septembre 2010, à 23:38

Cuddle while waiting for Mamma – Calin en attendant Maman

And finally a cuddle with Mamma – et enfin un calin avec Maman


Previous Older Entries

%d bloggers like this: